+

Phone

Map

News

Net

CONTACT

+

Phone+ 41 (0)27 746 20 80

MapNous trouver

NewsNewsletter

Facebook Instagram

Site OT     >  Découvrir     >  Ses hameaux

Les hameaux de Fully

Beudon (875 m.)

Au milieu des vignes, ce hameau  est perché sur un haut plateau bordé de parois rocheuses.
L'accès est possible par un téléphérique privé ou par les sentiers pédestres.
Ce domaine orienté plein sud s'étire sur environ 6 hectares, entre les chênes, les pins, les châtaigniers et les amandiers.
Par son climat et la richesse de son sol, ce site est particulièrement riche en espèces végétales et animales.
On y trouve par exemple la plus grande variété de papillons en Suisse.
Consultez la page sur le sentier qui mène à Beudon
Visitez le site du domaine de Beudon



 

Buitonne (905 m.)

Le hameau de Buitonne fût autrefois un des fleurons de Fully avec à son moulin, son four banal, ses champs de blé, sa laiterie et son école, habité par plus de 100 habitants. Aujourd'hui, il revit petit à petit grâce à la route de La Fontaine-Chiboz.
"Tonneau vide qui résonne", voilà l'origine de ce toponyme.

 

 

 

Chiboz (1328 m.)

Ce site offre un panorama grandiose. 

Depuis quelques années, grâce aux membres de l'association «Au Champ et au Moulin», le grain est à nouveau moulu au moulin de Chiboz.
Le pain est ensuite cuit dans l’ancien four de La Fontaine, à Vers-l’Eglise. Une renaissance qui contribue à soutenir la réintroduction de la culture du seigle dans la région.

 

Euloz (797 m.)

Euloz est entouré de vignes et d'accès aisé par une route récente qui favorisa la construction de nouvelles résidences. L'ancien sentier pédestre est bordé d'un chemin de croix qui se termine à un bel oratoire au lieu-dit Chanton d'Euloz.
Hameau vigneron typique avec ses ruelles étroites, ses grands arbres fruitiers et ses mazots. Les vignes se caractérisent par un contact étroit avec de précieuses forêts.

Jeur-Brûlée (1525 m.)

Jeur-Brûlée est le hameau le plus haut de la commune. Les chalets étaient autrefois alimentés exclusivement par l'eau de pluie ce qui posait des problèmes d'approvisionnement, depuis quelques années, une conduite d'eau a été tirée depuis les environs du Sex Carro.
Le plus célèbre de ses habitants a sans doute été un âne aux capacités des plus insolites. Il descendait seul à Vers-l'Eglise faire les commissions. Lorsqu'il arrivait devant le magasin, le personnel savait qu'il y avait sous son bât un billet contenant la liste des marchandises. Après le chargement, il reprenait sans se tromper, le chemin du retour où l'attendait son maître.

Mayen Loton (879 m.)

C'est au Mayen Loton que séjourna Farinet, le faux monnayeur en 1876.
La grotte de 12 mètres de profondeur où il se réfugia et travaillait à l'abri des gendarmes se trouve à quelques septante mètres au desus du sentier.
Ce hameau abritait autrefois près de 40 personnes.
Les vignes de Mayen Loton se caractérisent par un contact étroit avec des forêts précieuses et par plusieurs enclaves naturelles qui hébergent, entre autres raretés, le célèbre pois sauvage de Fully (Pisum sativum ssp. elatius, var. fuliacense), cette plante endémique dont on ne trouve nulle trace ailleurs est une relique de cultures préhistoriques.

Planuit (1125 m.)

Planuit est un hameau formé de quelques chalets et maisons en bordure de la forêt des Garettes. Il se situe sur le chemin de Sorniot, c'est un site préservé.

Tassonières (687 m.)

On atteint ce hameau de Vers-l'Eglise en voiture ou à pied.
En patois "Tachenaère » signifie « tanière du blaireau ». Site privilégié au panorama exceptionnel.
Avant 1945, seule une petite source alimentait ce village. Le « château », une villa construite en pierres naturelles, ne s’érigea que dans les années soixante, sur les ruines d’une maison incendiée.
Le hameau domine la plaine du Rhône et le vignoble en terrasses. Au-dessous, la « Combe d’Enfer » est connue pour ses records de température qui dépassent parfois les 40°C.

A VOIR AUSSI

Randonnaz, village disparu

Hameau sur un plateau élevé de la rive droite, au-dessus de Fully, Randonnaz a été supprimé de la carte en 1930. Ses habitants ont été "déplacés" en plaine. Histoire de temps anciens où la gestion des ressources territoriales ne semblait pas tenir compte des traditions, coutumes et racines des populations locales.
 

En savoir plus...

LIENS UTILES